logo
image3

4 Février 2030, journée de vie ordinaire


20/09/2018, Article du Livre Blanc « Être assuré en 2030 ! » de l’École Polytechnique d’Assurances (EPA)

4 Février 230 : journée de vie ordinaire - Olivier SANSON

Article d'Olivier SANSON, extrait du Livre Blanc « Être assuré en 2030 ! » de l’École Polytechnique d’Assurances (EPA). Ce Livre Blanc est associé au :

 

Lundi 4 février 2030 - 6h30 : le réveil numérique de Nicolas et Natacha sonne dans leur petit F4 de Saint-Denis. Une nouvelle journée de travail démarre !

6h45 : le réveil a automatiquement lancé la connexion du grand écran-plat qui orne leur petit salon (le cadeau de mariage de leurs parents) et, quand ils arrivent dans la cuisine ouverte prendre leur petit-déjeuner, ils peuvent voir les infos du jour : le fil d’information du journal Sud-Ouest (Nicolas et Natacha sont tous deux originaires de la région de Bordeaux, ils apprécient de pouvoir suivre ainsi ce qui se passe dans leur région d’origine), leur agenda professionnel à chacun, leur agenda personnel (celui-là c’est surtout Natacha qui le met à jour – c’est elle l’organisatrice du couple), le bulletin météo, les mails reçus pendant la nuit nettoyés des publicités intempestives ainsi que quelques informations issues de leurs fournisseurs de services principaux. S’affiche ainsi en particulier chaque matin le coût journalier de leurs abonnements Orange, EDF, Eaux du Grand Paris, RATP, Netflix, Spotify, Sud-Ouest et d’autres encore. S’affichent également le coût journalier de la taxe de vie dans la commune, de leur impôt sur le revenu, ainsi que le coût journalier de leurs packages bancaires et des assurances en cours. Très utile pour bien suivre sa trésorerie et surtout très pratique pour renégocier si de nouvelles offres arrivent ! Quelques informations issues également de ces fournisseurs leur indiquent si certaines opérations sont en attente. S’ils le souhaitent, ils peuvent également accéder via la télécommande à la situation de leurs comptes bancaires et d’épargnes ainsi qu’à leur situation fiscale complète… Pas le temps aujourd’hui. Ils regardent en général ça le week-end. Une seule information retient leur attention : un message de leur banque en ligne ce matin leur rappelant que dans le cadre de leur renégociation de leur prêt immobilier, ils doivent ajuster leur contrat de prévoyance emprunteur. « Je m’en occupe aujourd’hui » dit Nicolas à Natacha « j’ai un créneau cet après-midi qui va me permettre de voir ce qu’on doit faire, je finirai ensuite tout ça ce soir. »

7h20 : chacun file chacun de son côté, Natacha pour rejoindre son poste de Chargée de mission au siège de l’Université du Grand Paris, sis juste à côté, dans le quartier Pleyel, Nicolas pour rejoindre le Siège France d’Ali Baba à Gennevilliers, avant d’entamer quelques rendez-vous à l’extérieur.

8h : Nicolas a le temps d’aller faire un saut à la salle de gym d’Ali Baba. Il allume sa montre connectée. Sa séance est un peu plus intense aujourd’hui car il prépare les 20 km du Vexin le mois prochain. Il suit en direct son entrainement du jour et automatiquement, comme il l’avait accepté lors de sa prise d’abonnement au club, les données de son parcours du jour sont transmises dans son dossier médical sécurisé auquel a accès son médecin traitant, mais également à son assureur santé, ce qui lui permet d’économiser quelques euros sur sa prochaine cotisation.

16h45 : pause dans la journée professionnelle. Dans un café, Nicolas active l’espace personnel sur sa tablette pro. Il retrouve les informations entrevues ce matin, complétées par celles arrivées entre temps. Hop 2 clics et le voici en contact avec le service de sa banque en ligne. Il se penche un peu vers son écran et a en face de lui un conseiller virtuel. « Bonjour comment dois-je procéder pour aménager mon contrat d’assurance emprunteur ? ». En fait, il ne ressent pas trop le besoin de modifier son ancien contrat, il en était satisfait. Le sujet-clé, il l’avait bien compris, c’était la garantie Perte d’emploi, qui est la plus chère du package s’il se rappelle bien. Une garantie pas très longue, 4 mois, mais 4 mois c’est la durée moyenne du chômage en France aujourd’hui, s’était-il dit et il l’avait donc souscrite. Il l’avait contractée en optant pour la formule « partage de sort » qui lui avait permis d’une part de récupérer des crédits non utilisés sur l’assurance de son père, mais également de faire payer une partie du coût du contrat par ses grands-parents. Franchement une bonne formule pour s’assurer convenablement quand on a des moyens limités. Ils avaient également opté avec Natacha pour la formule « Sport+ » leur permettant d’avoir une prime qui diminue en fonction de leur assiduité à l’activité physique régulière. Sportifs réguliers tous les deux, ils avaient opté pour cette formule.  « Bonjour Nicolas souhaitez-vous conserver le même contrat ou prendre connaissance des offres du jour ? » lui répond le conseiller virtuel. « Je veux bien voir les offres du jour ». Aussitôt dit aussitôt fait : Dix offres d’assureurs apparaissent sur l’écran, avec des prix assez variables. Il est indiqué qu’elles intègrent toutes les options qu’il avait souscrites jusqu’à présent. Il retrouve la marque de son assureur actuel et voit qu’il n’est pas forcément le mieux placé. « Je veux changer d’assurance » dit-il. « C’est entendu Nicolas. Avez-vous fait le choix d’un assureur en particulier ou souhaitez-vous avoir davantage d’informations sur les offres qui vous sont proposées ? ». Il n’a pas trop le temps de poursuivre. « Je souhaite poursuivre notre échange plus tard. » dit Nicolas. « Aucun souci » lui répond le conseiller. Nicolas doit s’occuper de deux-trois autres petites choses pendant ce temps de pause, il préfère abréger. Il reprendra le sujet de l’assurance emprunteur ce soir, au calme, à la maison.

20h45 : Nicolas s’est reconnecté à sa banque en ligne, il est convenablement assis sur son canapé, le grand écran en face de lui, mais cette fois, plus de clavier, il parle à sa Box Orange Home, qui lui permet de tout gérer par la voix. Cette Box ça a été le cadeau de leurs amis pour leur mariage. Un bien beau cadeau, tellement pratique ! « Bonsoir Nicolas nous reprenons notre conversation de tout à l’heure. Avez-vous fait le choix d’un assureur en particulier ou souhaitez-vous avoir davantage d’informations sur les offres qui vous sont proposées ? ». « J’aimerais avoir des informations sur l’offre la moins chère qui est proposée ». Aussitôt dit aussitôt affiché. Une présentation complète de l’offre s’affiche. « AFI ESCA ? Tiens, je ne connais pas. Voyons ce que c’est » se dit Nicolas en parcourant les informations qui s’affichent sur le grand écran. Natacha vient de le rejoindre, afin qu’ils décident ensemble du choix qu’ils vont faire. « Nous souhaitons souscrire à cette offre » indique Nicolas à son interlocuteur qui réapparait alors. « Très bien vous n’avez aucune formalité supplémentaire à accomplir, votre nouvel assureur va récupérer les informations détenues par votre présent assureur et, au vu de votre besoin de couverture, aucune information complémentaire n’est exigée. » « Très bien » répond Nicolas. « Souhaitez-vous recevoir par mail votre contrat ainsi que l’échéancier des cotisations ? ». « Oui je veux bien » répond Nicolas. « Pour terminer, j’ai besoin de votre confirmation qui sera entérinée par le biais d’une signature avec reconnaissance vocale. Etes-vous prêts ? ». « Oui ». « Nicolas, Natacha, pour valider la souscription de votre contrat d’assurance, dites « Je valide la souscription » ». « Je valide la souscription ». « Merci, votre contrat est désormais signé et vous allez recevoir l’ensemble des documents par mail. Ces documents seront également déposés dans le coffre-fort électronique à votre nom de notre établissement. Merci et à bientôt ». « Au revoir ».

21h15 : Nicolas et Natacha sont désormais couverts par un nouveau contrat d’assurance emprunteur, très proches de leur ancien contrat mais néanmoins proposé par un nouvel assureur. Ils vont enfin pouvoir regarder la suite de leur série favorite, un moment qu’ils adorent après leur journée de travail !

 


Olivier SANSON est Directeur Général de la compagnie AFI ESCA et Président de l’Interprofessionnelle de l’Assurance du Nord de la France.
Olivier SANSON, actuaire de formation, a une longue expérience dans les assurances de personnes, en partie à l’international. Il pense plus que jamais que l’ensemble des métiers de l’assurance sont des métiers d’avenir.